PDF/EPUB Richard Wagner æ PDF/EPUB Signaler un problème ePUB ó Signaler un MOBI æ beety.pro

[PDF / Epub] ☉ Signaler un problème ❤ Richard Wagner – Beety.pro AVANT PROPOSLa France traverse actuellement une priode dlaboration De toutes parts clatent les singuliers et profonds changements ui soprent dans les manires de penser comme aussi les tendances jeter AVANT PROPOSLa France traverse actuellement une priode dlaboration De toutes parts clatent les singuliers et profonds changements ui soprent dans les manires de penser comme aussi les tendances jeter les bases de nouvelles croyances Et cest pour tout tre pensif un mouvant et magnifiue spectacle ue de voir llite du pays travailler avec vigueur fermet et constance linstauration de notre Science et de notre Art futursEst elle prochaine la solution rsultante de ces nobles efforts ? Oui semble t il Ce ui le fait prsager cest dabord la nouvelle conception du monde ue nous commenons avoir ; cest ensuite laccumulation des matriaux propres difier un Art original et vraiment nationalParmi ces matriaux il en est un dont limportance est extrmelArt de Richard Wagner Dans sa Littrature de tout lheure M Ch Morice a critInutile aussi daffirmer de uel prcieux et grave poids la pense wagnrienne pse et toujours plus psera fconde sur les esprits engags dans la voie lumineuse Sur ce point je partage entirement lopinion de cet louent et rudit crivain ; je crois ue les uvres potiues musicales et thoriues du Matre auront une influence de plus en plus salutaire sur les productions de nos artistes Au reste cette influence chacun a dj pu la constater en littrature et en musiue Je me bornerai citer Charles Baudelaire J K Huysmans Stphane Mallarm Catulle Mends Paul Verlaine Villiers de lIsle Adam Georges Bizet Alfred Bruneau Camille Erlanger Csar Franck Vincent dIndy tous potes tous rvlateurs de lIdallIdal cette amour insenseui sur tous les amours plane ternellement Par une incroyable bizarrerie il est arriv ue le public franais possde sur les crits de Wagner des centaines ue dis je ? des milliers damples commentaires dinintelligibles gloses dinterminables exgses de savantissimes dissertations tandis ue ces crits eux mmes pourtant uest ce ui importe davantage ? il les ignore pour la plupart faute de traductions Cest le cas plus ue jamais dallguer lapophtegme de MontaigneLe monde regorge de commentaires mais dauteurs il en est grand chiert MM Camille Benoit Charles Nuitter Maurice Kufferath et principalement Louis Pilate de BrinnGaubast ont combattu ce mal magnifiuement Afflig linstar de ces vulgarisateurs de la grande pnurie des textes wagnriens jai ambitionn comme eux de la faire cesser Aussi avant de publier les esuisses dramatiues du Pote Musicien ue jai traduites ai je voulu ressusciter les articles nafs et malins lgers et profonds toujours extrmement remaruables uil crivit de 1840 1842 pendant son premier sjour en France pour la Revue et Gazette musicale de Paris.

AVANT PROPOSLa France traverse actuellement une priode dlaboration De toutes parts clatent les singuliers et profonds changements ui soprent dans les manires de penser comme aussi les tendances jeter les bases de nouvelles croyances Et cest pour tout tre pensif un mouvant et magnifiue spectacle ue de voir llite du pays travailler avec vigueur fermet et constance linstauration de notre Science et de notre Art futursEst elle prochaine la solution rsultante de ces nobles efforts ? Oui semble t il Ce ui le fait prsager cest dabord la nouvelle conception du monde ue nous commenons avoir ; cest ensuite laccumulation des matriaux propres difier un Art original et vraiment nationalParmi ces matriaux il en est un dont limportance est extrmelArt de Richard Wagner Dans sa Littrature de tout lheure M Ch Morice a critInutile aussi daffirmer de uel prcieux et grave poids la pense wagnrienne pse et toujours plus psera fconde sur les esprits engags dans la voie lumineuse Sur ce point je partage entirement lopinion de cet louent et rudit crivain ; je crois ue les uvres potiues musicales et thoriues du Matre auront une influence de plus en plus salutaire sur les productions de nos artistes Au reste cette influence chacun a dj pu la constater en littrature et en musiue Je me bornerai citer Charles Baudelaire J K Huysmans Stphane Mallarm Catulle Mends Paul Verlaine Villiers de lIsle Adam Georges Bizet Alfred Bruneau Camille Erlanger Csar Franck Vincent dIndy tous potes tous rvlateurs de lIdallIdal cette amour insenseui sur tous les amours plane ternellement Par une incroyable bizarrerie il est arriv ue le public franais possde sur les crits de Wagner des centaines ue dis je ? des milliers damples commentaires dinintelligibles gloses dinterminables exgses de savantissimes dissertations tandis ue ces crits eux mmes pourtant uest ce ui importe davantage ? il les ignore pour la plupart faute de traductions Cest le cas plus ue jamais dallguer lapophtegme de MontaigneLe monde regorge de commentaires mais dauteurs il en est grand chiert MM Camille Benoit Charles Nuitter Maurice Kufferath et principalement Louis Pilate de BrinnGaubast ont combattu ce mal magnifiuement Afflig linstar de ces vulgarisateurs de la grande pnurie des textes wagnriens jai ambitionn comme eux de la faire cesser Aussi avant de publier les esuisses dramatiues du Pote Musicien ue jai traduites ai je voulu ressusciter les articles nafs et malins lgers et profonds toujours extrmement remaruables uil crivit de 1840 1842 pendant son premier sjour en France pour la Revue et Gazette musicale de Paris.

PDF/EPUB Richard Wagner æ PDF/EPUB Signaler un problème ePUB ó Signaler un  MOBI æ beety.pro

PDF/EPUB Richard Wagner æ PDF/EPUB Signaler un problème ePUB ó Signaler un MOBI æ beety.pro

signaler free problème free Signaler un download Signaler un problème PDF/EPUBAVANT PROPOSLa France traverse actuellement une priode dlaboration De toutes parts clatent les singuliers et profonds changements ui soprent dans les manires de penser comme aussi les tendances jeter les bases de nouvelles croyances Et cest pour tout tre pensif un mouvant et magnifiue spectacle ue de voir llite du pays travailler avec vigueur fermet et constance linstauration de notre Science et de notre Art futursEst elle prochaine la solution rsultante de ces nobles efforts ? Oui semble t il Ce ui le fait prsager cest dabord la nouvelle conception du monde ue nous commenons avoir ; cest ensuite laccumulation des matriaux propres difier un Art original et vraiment nationalParmi ces matriaux il en est un dont limportance est extrmelArt de Richard Wagner Dans sa Littrature de tout lheure M Ch Morice a critInutile aussi daffirmer de uel prcieux et grave poids la pense wagnrienne pse et toujours plus psera fconde sur les esprits engags dans la voie lumineuse Sur ce point je partage entirement lopinion de cet louent et rudit crivain ; je crois ue les uvres potiues musicales et thoriues du Matre auront une influence de plus en plus salutaire sur les productions de nos artistes Au reste cette influence chacun a dj pu la constater en littrature et en musiue Je me bornerai citer Charles Baudelaire J K Huysmans Stphane Mallarm Catulle Mends Paul Verlaine Villiers de lIsle Adam Georges Bizet Alfred Bruneau Camille Erlanger Csar Franck Vincent dIndy tous potes tous rvlateurs de lIdallIdal cette amour insenseui sur tous les amours plane ternellement Par une incroyable bizarrerie il est arriv ue le public franais possde sur les crits de Wagner des centaines ue dis je ? des milliers damples commentaires dinintelligibles gloses dinterminables exgses de savantissimes dissertations tandis ue ces crits eux mmes pourtant uest ce ui importe davantage ? il les ignore pour la plupart faute de traductions Cest le cas plus ue jamais dallguer lapophtegme de MontaigneLe monde regorge de commentaires mais dauteurs il en est grand chiert MM Camille Benoit Charles Nuitter Maurice Kufferath et principalement Louis Pilate de BrinnGaubast ont combattu ce mal magnifiuement Afflig linstar de ces vulgarisateurs de la grande pnurie des textes wagnriens jai ambitionn comme eux de la faire cesser Aussi avant de publier les esuisses dramatiues du Pote Musicien ue jai traduites ai je voulu ressusciter les articles nafs et malins lgers et profonds toujours extrmement remaruables uil crivit de 1840 1842 pendant son premier sjour en France pour la Revue et Gazette musicale de Paris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *